Economie d’échelle – Définition et explications

Par thomas , le 8 juillet 2021 , mis à jour le 7 juillet 2021 — 10 minutes de lecture
économie d'échelle

Quand on parle d’économies d’échelle, on parle de la possibilité pour une entreprise d’avoir un avantage concurrentiel grâce à l’augmentation des volumes de ventes. En effet, la possibilité de pouvoir vendre plus grand ou plus vite que les concurrents est en fait un avantage qui permet à une entreprise de se démarquer des autres et d’être en position de leader sur son marché. Définition de l’économie d’échelle

Définition de l’économie d’échelle

L’économie d’échelle est une technique de production qui permet de réaliser des économies d’utilisation des ressources. Elle désigne un ensemble de stratégies, techniques et outils qui permettent à certaines entreprises de réduire significativement leurs coûts unitaires.

Les entreprises dans lesquelles l’économie d’échelle est utilisée sont souvent caractérisés par la grandeur relativement faible du marché sur lequel elles opèrent (comparativement aux entreprises implantés sur des marchés beaucoup plus vastes). Ce type d’entreprise cherche à étendre son activité au-delà du marché local, mais sans prendre un risque excessif. Pour cela, elle a besoin de réduire significativement ses coûts unitaires comparativement à ceux qu’elle aurait si elle était installée sur un marché plus vaste.

Il existe trois raisons principales pour lesquelles l’entrepreneur recourt à l‘usage de l’économie d’échelle :

Qu’est-ce que le phénomène d’économie d’échelle ?

Il est important de comprendre le phénomène d’économie d’échelle pour bien analyser les entreprises et éviter toute erreur.

La notion d’échelle est utilisée en économie pour réduire les coûts, augmenter la production, accroître le chiffre d’affaires et générer des bénéfices en exploitant l’intensité du capital à un niveau plus élevé.

En fait, il s’agit de faire croître rapidement une entreprise sans investir trop de capitaux afin que celle-ci puisse démarrer rapidement au lieu de mettre du temps à grandir. La capacité industrielle peut être répartie sur toutes les catégories produits afin que l’entreprise soit capable de satisfaire un marché très large.

Ainsi, une entreprise devient plus efficace puisque sa productivité peut être multipliée par 10 ou 20. Par exemple, si quelques machines suffisent au lieu de 30 au même prix unitaire, la production rapporte beaucoup plus aux actionnaires et on peut penser qu’une réduction drastique du cout unitaire ne posera pas problème aux consommateurs car ceux-ci auront toujours le choix avec autant de produits disponibles sur le marchés !

Quand Parle-t-on d’économie d’échelle ?

L’économie d’échelle est une technique de production qui permet l’augmentation des quantités produites à coût constant ou diminué. La mise en place de l’économie d’échelle permet aux entreprises d’augmenter leurs volumes de production sans augmenter les coûts unitaires.

Les économies d’échelles externes et internes sont différents types d’économies qui ont chacune leurs avantages et inconvénients. Les économies externes mettent en œuvre la réalisation du produit avec des coûts variables, ce qui rend les prix plus flexibles pour les clients puisque les prix ne changent pas au fur et à mesure que la demande dépendante sur la quantité disponible augmente ou diminue.

Ainsi, si une entreprise dispose de suffisamment de ressources financières pour étendre son échelle elle-même, elle peut augmenter ses marges si elle consacre cette augmentation aux produits qu’elle vend plutôt qu’aux matières premières dont il fait la demande. En revanche, certains secteur peuvent souffrir comme parmi ceux mentionnés ci-dessous :

  • Le commerce (avec des marges très faibles) ;
  • L’agriculture (les rendements faibles) ;
  • L’industrie pharmaceutique (la complexité étant extrême).

Comment faire des économies d’échelle ?

Les économies d’échelle (en anglais scale economies) désignent les réductions de coûts qui apparaissent lorsque la quantité produite augmente.

La production à échelle industrielle est possible grâce aux avantages des équipements et des processus fabriquant les biens en grandes quantités, cela permet donc une diminution des coûts unitaires par augmentation du nombre de produits fabriqués.

Les économies d’échelle se retrouvent surtout au niveau du marketing où il est possible d’acheter moins cher le matériel publicitaire (exemple : une publicité sur un journal qui a plusieurs milliers ou centaines de milliers de lecteurs) que si on veut faire passer la même publicité sur un journal qui n’a qu’une centaine de lecteurs. De même, si l’on souhaite faire vendre plusieurs fois le même produit, il sera plus intéressant pour l’entreprise d’aller vers le marketing planétaire que national ou local.

Ici se pose la question du rapport entre marché et production. Il semblerait que les articles à petits prix ont plutôt bien marché ; cependant, ça ne semble pas être toujours vrai puisque certains articles à prix raisonnable font partie des meilleures ventes.

La cause principale est sans aucun doute liée au cout variable qui affectera directement la conversion et la quantité vendue à chaque fois que ce prix variera. Là encore, il y a différents facteurs interférants dont on doit tenir compte avant de juger totalement ce phénomène : le rapport entre les coûts variables internes et externes par exemple pourrait expliquer certaines situations contradictoires tandis que le rendement est important pour faire baisser le cout total en réduisant l’achat, les conversions ou encore les quantités produites pendant une période donnée.

Comment les industries Réalisent-elles des économies d’échelle ?

Nous avons eu l’occasion de découvrir que les entreprises ou les opérateurs de service qui appliquent une réduction du coût unitaire, ou bien qui fonctionnent avec une augmentation de la quantité produite, peuvent faire des économies d’échelle. Il existe toutefois certains types d’industries, comme les fabricants automobiles par exemple, qui ne peuvent pas faire des économies d’échelle. Leurs coûts unitaires sont constants et ils doivent augmenter leur production pour réduire le prix.

Parmi ces industrie il y a : la fabrication automobile, la sidérurgie et le pétrole. Ces industries ont besoin d’une diminution constante du prix pour surmonter certains effets négatifs en ce qui concerne la résistance au changement technologique et à l’innovation.

Il existe un autre type d’industries dont le processus de production est proportionnel à l’augmentation de la quantité produite (les services). Ce sont notamment les industries fournissant des services informatiques et financiers aux entreprises où chaque étape correspond à un certain coût fixe : mise en place du système informatique, installation matérielle etc., … Ces activités se caractérisent par une forte augmentation au fur et à mesure que croît la quantité produite.

Cependant, ceux-ci ont tendance à faire plus rapidement des économies d’échelle que les autres types d’industries puisque chaque nouvelle installation génère moins de coûts fixes qu’un site ancien où il a fallu implanter beaucoup plus matériel informatique initialement. La raison est simple : alors que le coût fixe se répartit sur toute là quantité produite (dans ce cas on ajoute toujours plus), le bitcoin variable est proportionnellement limitée si on essaie toujours plus grandes quantité(de produits).

production

Comment Distingue-t-on les économies d’échelle externes des économies d’échelle internes ?

Il est difficile de distinguer les économies d’échelle externes des économies d’échelle internes. Il y a cependant une régularité qui peut être observée : lorsque le produit se vend à un prix plus bas, il existe toujours une partie de l’entreprise qui a réalisée plusieurs unités du produit et que donc la production est moins onéreuse.

Ces économies sont alors présentes en moyenne sur toute la production si elle est suffisamment étendue, et non pas sur une seule unité. Cela provient du fait que ce n’est pas tant le coût total du produit qui importe que son coût unitaire. En effet, un entrepreneur qui réalise un grand nombre de unités pourra avoir calculé qu’il profiterait au final de marges meilleures puisque sa production sera moins chère.

Cependant, il ne faut pas oublier que chaque entrepreneur a son propre coût marginal et donc quelques capitalistes vont être pénalisés par cette décision car leur production n’aura pas augmentée en quantité mais aura augmentée en qualité (ceci étant particulièrement vrai pour des productions très spécialisés). Les économies d’externalités sont donc liée à la capacité technique à rendre un bien ou service accessible à beaucoup plus de personnes sans nuire à sa qualité ni aux conditions sociale et naturel (dans ce cas on parlerait plutôt d’une externalités positive).

L’exemple typique est celui du publicitaire dont les budgets publicitaires auront tendance à diminuer au fur et mesure qu’ils atteignent un groupe toujours plus large. Les externalités apparaissent très clairement sur Internet car elles permettent souvent un accès gratuit aux contenus; on peut penser notamment aux banques en ligne comme ING Direct ou aux sites comme YouTube. La courbe standard explique comment une augmentation des quantités produites entraine une diminution du cout global

Comment calculer une économie d’échelle ?

Les économies d’échelle sont une réduction des coûts de production qui découle de la taille croissante des entreprises, ce qui se traduit notamment par une perte de prix. Les grandes firmes peuvent fixer leurs prix plus bas et ainsi obtenir un meilleur rendement pour chaque produit (plus important) qu’elles vendent. La notion d’échelle economies est très large et dépend du secteur dans lequel l’entreprise fonctionne.

Dans certains secteurs, il est possible que les économies d’échelle ne soient pas visibles ou même inexistantes. Un exemple classique serait celui des études sur le marketing Internet : les petites entreprises eux-mêmes ne sont pas en mesure de faire face aux coûts associés à la publicité sur internet car ils ont besoin pour cela d’un budget considérable dont ils n’ont pas les moyens financiers, donc la publicité internet ne représente pas un avantage pour elles.

Lorsque l’on parle des économies d’échelle internes, on fait référence aux coûts supplétifs que l’entreprise doit supporter comme le transport, la location matriel etc., ce qui permet à l’ensemble des activités de l’entreprise (production et marketing) un meilleur rendement. Lorsque l’on parle des économies d’échelles externes, on fait référence à tous cette partie du budget qui nous vient de là où nous achetons nos matières premières plutôt que fabriquer tout seul(par exemple).

Quand un concurrent génère plus grand volume quelques-uns produits ou services au-delà du volume requis pour couvrir son coût marginal (coût variable), alors on a affaire à une situation appelée rente monopolistique pure ; elles peut être vue comme étant une forme particulièrement efficace d’utilisation optimale des ressources rares.

Pour conclure, l’économie d’échelle est importante pour les entreprises. En effet, il est possible de travailler avec plusieurs clients en même temps. De plus, cela permet de gagner du temps et d’avoir un meilleur service. Il est donc primordial pour les entreprises de se tourner vers ce domaine.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.